Tapis rouge à Washington

La société Americano-togolaise Alaffia a reçu le 5 octobre dernier l’Award for Corporate Excellence 2018 du Département d’Etat dans la catégorie ‘Autonomisation économique des femmes’.

La cérémonie s’est déroulée au Département d’Etat en présence de David Hale, Sous-secrétaire aux Affaires Politiques, Manisha Singh, Secrétaire adjointe du Bureau des affaires économiques et commerciales, Olowo-n’djo Tchala et Rose Hyde, fondateurs d’Alaffia, Frederic Hegbé, ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, et David Gilmour, ambassadeur des Etats-Unis au Togo. 

Faisant l’éloge d’Alaffia, Manisha Singh a déclaré que l’entreprise installée dans l’état de Washington et au Togo atténue la pauvreté et fait progresser l’égalité des sexes grâce au commerce équitable des ressources locales d’Afrique de l’Ouest afin de produire des produits de santé et de beauté destinés au marché mondial.

Alaffia emploie directement plus de 700 femmes dans les zones rurales du Togo, leur versant un salaire correspondant à quatre fois le revenu familial moyen et des contrats avec plus de 14 000 femmes en tant que fournisseurs.

Mme Singh a indiqué que :L’histoire d’Alaffia  avait commencé dans le Togo rural entre une volontaire du Corps de la paix  – Rose – et un habitant du Togo – Olowo-n’djo. 

Fondée en tant qu’entreprise sociale, Alaffia consacre 15% de ses ventes de commerce équitable à des projets communautaires dans les zones rurales du Togo afin d’améliorer la santé maternelle et infantile, de promouvoir l’éducation et de protéger l’environnement au Togo.

Ainsi, ce ne sont pas seulement les femmes qu’elles emploient directement, mais leurs effets sur la chaîne d’approvisionnement constituent une plate-forme pour l’autonomisation économique des femmes. L’autonomisation économique des femmes est une priorité essentielle de l’administration Trump. Les femmes représentent plus de la moitié de la population mondiale, mais seulement 40% de la population active mondiale. La réduction de l’écart entre les sexes sur les marchés du travail pourrait accroître le PIB mondial de 28 000 milliards de dollars d’ici 2025 ». 

Olowo-n’djo Tchala a eu le privilège de rencontrer Ivanka Trump, la fille du président. L’occasion de lui présenter l’activité de la société et de lui offrir un cas Made in Togo.

Photo : Olowo-n’djo Tchala et Ivanka Trump à la Maison Blanche

English EN Français FR